Les frettes

Par la suite, les frettes seront faites à partir de fines pièces de bois dont les arêtes supérieures seront renforcées par de petites barrettes métalliques. Ces barrettes auront surtout pour effet de prolonger la résonance des cordes lorsque les doigts viennent appuyer celles-ci sur les frettes.
Ces dernières sont relativement hautes et leur base est découpée en un arc convexe qui vient s’ajuster sur la surface cylindrique du tube. La substance résineuse qui les maintient sur ce dernier, est aujourd’hui constituée d’une résine végétale (ral) mélangée à de la cire d’abeille.
L’interprétation d’un raga est toujours assujetie à une intonation particulière. Afin d'en respecter les hauteurs les binkar, selon leur tradition, adoptaient pour y parvenir des moyens différents. Certains, ne déplaçant pas les frettes, jouaient la note désirée en jouant sur la tension de la corde. D'autres chauffaient légérement la résine située à la base de la frette afin de la repositionner pour l'interprétation dudit raga.