Les frettes
Depuis la seconde moitié du 19e siècle, la rudra-vina possède entre 21 et 24 frettes et leurs hauteurs comme leurs formes et l’épaisseur des barrettes de métal, sont très variables d’un instrument à l’autre. Sur certains, elles sont maintenues sur le tube à l’aide de fines cordelettes de fil de lin ciré.
Pour que la fixation soit efficace les frettes sont pourvues, au centre de l’arc convexe, d’une encoche qui vient s’emboîter sur un rail central situé tout le long du tube.
D’autres procédés plus ou moins expérimentaux ont aussi vu le jour à la fin du 19e siècle, comme par exemple des frettes mobiles munies chacune d’une vis de serrage qui vient se bloquer sur le rail central. Ce système expérimental permettait de positionner précisément chaque frette à l’endroit désiré.